Accueil » Actu » La laïcité vue par Florence Limare

La laïcité vue par Florence Limare

Les deux articles aux­quels je suis le plus atta­chée, à la fois parce qu’ils me semblent plus faciles à expli­quer et mettre en œuvre avec mes élèves sont l’article 4 (la liber­té de cha­cun est com­pa­tible avec l’égalité et la fra­ter­ni­té de tous) et sur­tout l’article 9, qui garan­tit le refus de toutes les vio­lences et de toutes les dis­cri­mi­na­tions avec en plus l’égalité entre les filles et les gar­çons.

 

florence-limareJe tra­vaille à l’occasion de l’anniversaire des Droits de l’enfant (20 novembre) sur les dif­fé­rents articles de ce texte (Droit à l’éducation, aux soins…). Je dis­pose d’illustrations et, ensemble, on lit les articles (Écrits en une phrase) que l’on asso­cie aux illus­tra­tions. Et je laisse les enfants s’exprimer sur ces illus­tra­tions en les invi­tant à com­pa­rer avec leur propres situa­tions ou expé­riences. Ils sont sou­vent très réac­tifs en décou­vrant des pho­tos d’enfants qui font la guerre, ou qui tra­vaillent…

 

Nous avons abor­dé la reli­gion à l’occasion de l’annonce des dif­fé­rents atten­tats (Char­lie Heb­do et Tou­louse)… Dans ces cas-là, on aborde la ques­tion en par­tant des concep­tions des enfants (sur ce qu’ils savent ou ont com­pris) et sur­tout on met l’accent sur l’aspect sécu­ri­taire que peut appor­ter l’école car c’est à l’école que l’on gomme les dif­fé­rences et que l’on se construit une culture com­mune et on en revient à des notions de fra­ter­ni­té.

 

La charte de la laï­ci­té prend tout son sens avec le quo­ti­dien des enfants, au moment où les adultes sont ame­nés à “répri­man­der” un enfant pour son atti­tude. On s’efforce dans ces moments-là de mon­trer que le règle­ment de l’école ou de la classe est le même pour tous et que par consé­quent on est égaux devant la Loi.

 

Flo­rence Limare, pro­fes­seur des écoles en CP (cours pré­pa­ra­toire), est la jeune direc­trice du groupe sco­laire René Coty 1 à Saint-Léger du Bourg Denis.Digne héri­tière de ces « hus­sards de la Répu­blique » qui ont fait l’honneur de l’école publique, elle a depuis tou­jours pla­cé l’éducation à la citoyen­ne­té et à la laï­ci­té au cœur de son action édu­ca­tive.

C’est ain­si, notam­ment, qu’elle par­ti­cipe avec ses élèves aux dif­fé­rentes mani­fes­ta­tions et com­mé­mo­ra­tions répu­bli­caines orga­ni­sées par la com­mune.