Accueil » Actu » Laïcité !

Laïcité !

Liberté, Égalité, Fraternité et Laïcité sont les piliers du “Vivre ensemble”… en Paix, Reconnaissance, Respect et Solidarité vers les plus démunis. La Laïcité s’applique à toutes les dimensions de la vie sociale, riche de sa diversité d’identités individuelles et collectives.

laiciteLa Laï­ci­té per­met 2 choses :

- À cha­cun de vivre libre­ment ses options spi­ri­tuelles ou convic­tions phi­lo­so­phiques.

- À tous de dis­po­ser d’un espace com­mun, public, assu­rant liber­té et éga­li­té.
Elle per­met de créer un monde com­mun aux hommes, tout en leur per­met­tant de gar­der libre­ment leurs dif­fé­rences (langues, tra­di­tions, reli­gions, convic­tions, croyances…).
Elle recon­nait que le droit à la dif­fé­rence n’est pas la recon­nais­sance des droits par­ti­cu­liers qui relèvent de la sphère pri­vée.
Elle est le contraire, l’opposé du dog­ma­tisme intran­si­geant, vou­lant impo­ser son seul point de vue, sa seule véri­té, par­fois dans la souf­france et la mort !…
La Répu­blique Fran­çaise s’est construite autour de la Laï­ci­té.

Article 1 de la Consti­tu­tion de 1958 pré­cise : « La France est une Répu­blique indi­vi­sible, laïque, démo­cra­tique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans dis­tinc­tion d’origine, de race ou de reli­gion. Elle res­pecte toutes les croyances… »

Les prin­cipes de la Laï­ci­té ?
Liber­té de Conscience de croire ou de ne pas croire…
L’Égalité des Options Spi­ri­tuelles : Une par­faite éga­li­té des citoyens, quelle que soit leur option spi­ri­tuelle ou convic­tion phi­lo­so­phique.
Res­pect de la Loi de la Répu­blique : la Loi est la même pour tous, sou­cieuse du seul inté­rêt géné­ral.
La mise en œuvre de ces 3 prin­cipes s’effectue par le dis­po­si­tif de la sépa­ra­tion des Églises et de l’État.

La sépa­ra­tion des Églises et de l’État par la loi du 9 décembre 1905, est la clé de voûte de nos ins­ti­tu­tions laïques. Elle implique d’une part, la liber­té indi­vi­duelle et d’autre part, l’autonomie de l’État vis-à-vis des reli­gions. C’est le fon­de­ment juri­dique de la Laï­ci­té.

Pour réa­li­ser cette sépa­ra­tion on dis­tingue : une sphère pri­vée, per­son­nelle où cha­cun est libre de ses attaches et une sphère publique, l’espace public, qui ras­semble les Hommes et les Femmes, la sphère citoyenne pour une expres­sion libre et égale dans une Répu­blique où tout le monde est à éga­li­té, mais avec des règles clai­re­ment éta­blies par la Loi.
Par cette sépa­ra­tion, la Laï­ci­té conci­lie uni­té et diver­si­té.

La loi du 9 décembre 1905 a 110 ans, bien­tôt son anni­ver­saire. Ce jour est la jour­née de la laï­ci­té à fêter tous ensemble.
La Laï­ci­té, est confron­té aux défis socié­taux de notre socié­té.
«… L’enjeu n’est pas seule­ment la liber­té de conscience des enfants, des citoyens, l’égalité entre tous. La laï­ci­té consti­tue l’indispensable outil pour lut­ter contre toutes les stig­ma­ti­sa­tions, toutes les formes de racisme. » P. Kes­sel.

Aujourd’hui, il faut construire et ren­for­cer une vraie socié­té laïque, fra­ter­nelle, soli­daire, libre et égale pour par­ta­ger un vivre ensemble dans la paix et le déve­lop­pe­ment social, éco­no­mique et éco­lo­gique de notre Répu­blique.

La laï­ci­té porte en elle le res­pect de l’autre, la tolé­rance. Elle garan­tie aus­si par la Loi, l’Espace publique et ses règles qui sont fon­dées sur les Droits de l’Homme, la digni­té et le Res­pect de soi et des autres, les lois du pays, la sépa­ra­tion du pri­vé et du public, des Églises et de l’État.