Accueil » Éditos

Éditos

Pour 2018 : culture, solidarité, citoyenneté !

Alors que l’Association Ter­ri­toire pour l’UNESCO entame sa qua­trième année d’existence, elle a choi­si de tra­vailler plus par­ti­cu­liè­re­ment sur trois valeurs par­mi celles que porte l’UNESCO. l’accès à la culture L’association inter­vient dans des col­lèges pour pré­sen­ter le Patri­moine mon­dial de l’Humanité, elle aide à la connais­sance du patri­moine his­to­rique ou musi­cal. Son site met en valeur le tra­vail d’artistes ...

Lire la suite...

L’exigence de solidarité

« Contri­buer au main­tien de la paix, par l’éducation, la science et la culture », tel est l’objectif que s’est fixé l’UNESCO lors de sa créa­tion, en 1945. Notre asso­cia­tion s’efforce, sur notre ter­ri­toire, de mobi­li­ser et de fédé­rer autour de ces valeurs.   Depuis sa consti­tu­tion, voi­ci deux ans, Ter­ri­toire pour l’UNESCO Métro­pole Rouen Nor­man­die a ren­con­tré de nom­breuses asso­cia­tions, de ...

Lire la suite...

Deux ans !

Voi­là deux ans que l’association Ter­ri­toire pour l’UNESCO a été créée. Ses objec­tifs : relayer sur le ter­ri­toire de la Métro­pole Rouen Nor­man­die les valeurs de l’UNESCO, qui sont plus que jamais d’actualité. Les évé­ne­ments tra­giques de l’été 2016, à Nice ou à Saint-Étienne-du-Rou­vray, nous l’ont dou­lou­reu­se­ment rap­pe­lé. De même, les réac­tions hos­tiles à l’accueil de réfu­giés fuyant la guerre ...

Lire la suite...

La Métropole pour l’Unesco !

En 2015, l’UNESCO célèbre ses 70 ans. L’association “Territoire pour l’UNESCO” qui vient d’être créée a pour ambition de relayer ses valeurs dans celui de la Métropole Rouen Normandie.   Sur les décombres de la guerre de 1939–45, l’ONU avait affir­mé sa volon­té de construire la paix en s’appuyant sur l’accès à la culture. Les der­nières années, et plus par­ti­cu­liè­re­ment ...

Lire la suite...

Nous sommes tous Charlie !

En jan­vier der­nier, la France a connu des évé­ne­ments d’une ampleur consi­dé­rable. L’attaque de la rédac­tion de Char­lie Heb­do, d’une vio­lence extrême, met en cause la liber­té de la presse et la liber­té d’expression. La prise d’otages et les assas­si­nats de l’hypermarché casher de Vin­cennes tra­duisent le refus d’une des valeurs de la Répu­blique, la laï­ci­té, qui per­met “le vivre ...

Lire la suite...