Nouveau
Accueil » Actu » L’opération « Ça roule Marcel » !

L’opération « Ça roule Marcel » !

Le collectif « Ça roule Marcel » organise tout l’été une série d’événements autour de l’œuvre de Marcel Duchamp et sa postérité. L’idée est que chacun puisse créer une œuvre et devenir un artiste le temps d’une exposition.

Marcel Duchamp est l’inventeur du ready-made, des objets manufacturés du quotidien élevés au rang d’œuvre d’art. Il est notamment connu pour sa Roue de Bicyclette réalisée en 1913.

De nombreux artistes vont venir présenter leurs œuvres tout au long de l’été dans les différents lieux d’exposition :

  • Tout le mois de juin 2018 sur le site du Hangar 107
  • Du 4 juillet au 22 Septembre 2018 à la Galerie de l’Hôtel de Ville de Rouen
  • Du 6 au 28 Octobre 2018 au Centre des Expositions Musicales au Havre.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site internet www.caroulemarcel.fr. Il est également possible de communiquer à propos de l’événement sur la page Facebook « ça roule Marcel ».

 

 

Les ateliers de l’association

Dans le cadre de la manifestation « Ça roule Marcel », Territoire pour l’UNESCO a financé dix ateliers destinés en particulier aux enfants et adolescents. Encadrés par des bénévoles, les groupes de jeunes participent à une immersion dans l’oeuvre de Marcel Duchamp qui se divise en deux temps.

Ils commencent par une visite de l’exposition, qui a été au Hangar 107 tout le mois de juin et sera à l’Hôtel de Ville de Rouen à compter du 4 juillet 2018. C’est l’occasion de découvrir comment les différents artistes présents ont pu s’inspirer de son oeuvre afin de créer leurs propres œuvres d’art. Les visiteurs, quelque soit leur âge, se montrent très curieux et posent des questions aux guides bénévoles qui leur présentent l’exposition.

La seconde partie de la visite prend la forme d’un atelier au cours duquel les enfants ont l’opportunité de fabriquer leur propre « Roue de Bicyclette », faite de carton et d’argile pour le tabouret leur permettant de laisser libre court à leur imagination.

 

 

Enfin, un atelier a également été organisé pour de jeunes migrants. L’animatrice de l’atelier, pour « ces jeunes venus de loin et d’ailleurs » raconte à ce propos: « des visages concentrés sur leur production, des sourires, des regards brillants d’étonnement… l’art est venu les réunir et les libérer de leurs peurs, des angoisses. Ils s’étonnaient du plaisir de créer… »

 

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*